Article publié le 05 Novembre 2020 13:00:00
par Sophie CHAUDEY

Les adoptions sont toujours possibles !

Les refuges doivent délivrer une attestation afin de permettre aux adoptants de se déplacer pour recueillir leur animal. 

Contacté par Solidarité-Animal, le ministère de l'Agriculture confirme « qu’une tolérance est accordée concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge. » Le gouvernement ne souhaite pas voir se rejouer le scénario du premier confinement au début duquel les adoptions avaient été stoppées, occasionnant de grosses difficultés. « Face à l’impossibilité pour les adoptants de venir chercher leurs animaux lors de la période de confinement, les refuges pourraient être débordés et devoir refuser les animaux recueillis par les fourrières » souligne ainsi le ministère. 

Quelques « règles strictes » sont néanmoins à respecter   :

- « L’animal devra être choisi en amont sur le site internet du refuge ;

- Un rendez-vous précis sera fixé et le refuge concerné émettra une attestation dématérialisée comportant l’horaire du rendez-vous ;

- En se rendant au rendez-vous, le candidat à l’adoption devra se déplacer seul et être muni, en plus de l’attestation délivrée par le refuge, d’une attestation de déplacement dérogatoire pour « consultations et soins ne pouvant être assurés à distance » .»

Une chance pour Titi ?

 

Titi -Comité du chat de Sevran 

Cette période de confinement sera-t-elle l’occasion pour ce petit chartreux de trouver une famille ? Titi a été recueilli en juin dans le parc de l’hôpital René-Muret par l’association du Comité du chat de Sevran. « Il avait 3 semaines et il était malade. Nous nous sommes battus pour lui prodiguer les meilleurs soins. Aujourd’hui il va mieux mais il garde des séquelles » détaille Nathalie Mare à la tête de l’association.

En effet Titi a un handicap aux deux pattes arrière, mais il fait « des progrès de jour en jour grâce à de la rééducation » assure sa sauveuse. Malgré l’attention et les soins dont il est entouré, la vie en refuge est très peu adaptée à sa situation. Titi a donc besoin d’une famille d’accueil ou d’une adoption. Le ou la candidate idéal.e sera une personne « qui dispose de temps pour s’en occuper, qui a l’habitude des chats et beaucoup d’amour à donner à cette boule de poils » précise Nathalie Mare.

Cliquez ici pour découvrir le profil du Comité du chat de Sevran et contacter l'association