Article publié le 19 Janvier 2021 17:00:00
par Sophie CHAUDEY

Adopt’Me : un salon virtuel pour des adoptions bien réelles

Trois étudiantes de la région Ile-de-France travaillent sur un projet original et 100% gratuit de rencontres virtuelles entre les animaux proposés à l’adoption, et leurs futures familles potentielles. Explications. 

Adopt’Me est une initiative originale, qui utilise les possibilités offertes par internet et les outils numériques pour permettre aux refuges et associations de protection animale de gagner en visibilité et favoriser les adoptions de leurs animaux. Toutes les espèces sont concernées - chats, chiens, Nacs ou bien encore chevaux, et les refuges et associations de toute la France peuvent participer à ce salon de l’adoption, entièrement gratuit et programmé les 19 et 26 juin 2021.

Les structures intéressées peuvent trouver l’annonce d’Adopt’Me ici, et entrer en contact avec les responsables de l’événement ici.

Les organisatrices de ce salon, Sheherazade El Bouri, Anne Fortuné et Manon Gérard, sont trois étudiantes en Master 2 Management stratégique et changement, à l’Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines (UVSQ). La cause animale leur tenant particulièrement à cœur, elles ont décidé d’allier leurs engagements personnels à leur orientation professionnelle. Sheherazade El Bouri nous présente en détail leur projet.

Solidarité-Animal : Comment est née cette idée de salon virtuel de l’adoption ?

Sheherazade El Bouri : Dans le cadre de notre formation en gestion de projets digitaux, nous devons réaliser un projet étudiant. Lors du premier confinement en mars 2020, nous avons été alertées par les difficultés auxquelles les refuges d’animaux pouvaient être confrontés, parfois dépassés par un trop grand nombre d’animaux à gérer. Nous avons donc voulu proposer une solution qui permettrait aux refuges et associations de toucher le plus large public possible pour encourager les adoptions.

S-A : Pourquoi avoir privilégié les rencontres en ligne ?

S.E.B : Toujours lors du premier confinement, nous avons constaté que beaucoup de personnes avaient eu du mal à avoir accès à des refuges ou des associations, et donc à concrétiser leur souhait d’adoption. Aujourd’hui malheureusement, nous sommes encore dans un contexte de crise sanitaire et nous pensons qu’un événement 100% en ligne comme celui qui nous proposons peut vraiment encourager et faciliter la prise de décision d’adopter un animal en refuge.

S-A Concrètement, comment va se dérouler cet événement ?

S.E.B : Nous avons organisé ce salon virtuel en deux journées. La première, le 19 juin, est consacrée à la présentation des refuges inscrits et de leurs animaux proposés à l’adoption. Pour les structures en Ile-de-France, nous pouvons nous déplacer sur le terrain afin de réaliser des photos et des vidéos des animaux.

Après cette première journée de présentation, nous avons prévu une semaine de phase de collecte de tous les formulaires envoyés par les participants qui souhaitent adopter un animal ou devenir famille d’accueil. Lors de la deuxième journée, le 26 juin, nous organiserons un « dating »  entre les participants intéressés par un animal et le refuge ou l’association concerné.e. Cela permet à chacun de vérifier si les souhaits et le mode de vie de l’adoptant potentiel correspondent bien aux caractéristiques de l’animal. A la suite de cet entretien, le refuge sera autonome pour engager ou non les démarches d’adoption avec les participants.

S-A : Le dating se déroulera sous quelle forme ?

S.E.B : En vidéo, pour avoir un contact le plus direct possible entre les bénévoles et les participants à ce salon. Tout va se passer sur la plateforme Zoom.

S-A : Pourquoi avoir choisi de programmer cet événement en juin ?

S.E.B : Nous savons que l’été est une période de recrudescence des abandons, donc nous espérons que ce salon, programmé à la mi-juin, va permettre d’aider les refuges et associations à placer leurs animaux afin de pouvoir en accueillir de nouveaux. Nous souhaitions également nous rapprocher de la journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie du 26 juin.  

S-A : Quels sont les services que vous proposez autour de cet événement ?

S.E.B : Nous avons travaillé dans un premier temps à la réalisation de notre site internet, adoptme.fr, qui va être le support de l’événement. Puis nous développons aussi la publicité sur les réseaux sociaux pour faire connaître ce salon et toucher le plus de monde possible.

S-A : Est-ce qu’une deuxième édition est déjà à l’étude ?

S.E.B : Oui ! Nous avons vraiment confiance en cette première expérience et nous croyons à cet événement. Les différents échanges que nous avons eus en amont avec les refuges et associations étaient enthousiastes et nous ont montré que notre projet correspondait à un besoin.